En Direct

Justice : Fatou Bensouda favorable à la libération de Gbagbo et blé Goudé, mais sous condition !

TRIBUNAL

Justice : Fatou Bensouda favorable à la libération de Gbagbo et blé Goudé, mais sous condition !

Laurent Gbagbo et Charles Blé goudé pourraient être libérés lors de l’audience de la chambre d’appel, le 1er février prochain. La procureure dont l’appel les a maintenus en détention, est favorable à leur libération sous condition
Justice : Fatou Bensouda favorable à la libération de Gbagbo et blé Goudé, mais sous condition !
Justice : Fatou Bensouda favorable à la libération de Gbagbo et blé Goudé, mais sous condition !
Fatou Bensouda, la procureure de la Cpi, joue sa crédibilité dans ce procès.

La procureure de la cour pénale internationale, Fatou Bensouda ne s’oppose pas à une libération de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé, acquittés par la CPI, mais maintenus en détention dans l’attente d’une nouvelle audience le 1er février prochain. Dans ses observations rendues à la chambre d’appel de la cour, le mercredi 23 janvier, la procureure gambienne reconnait certes, que la majorité des juges de la chambre de première instance a commis de graves erreurs dans sa décision prise de libérer immédiatement et sans condition les deux détenus. La majorité des juges a « commis à la fois des erreurs de droit et des erreurs dans l'exercice de son pouvoir discrétionnaire », a-t-elle écrit dans son réquisitoire transmis à la chambre d’appel.

Cependant, Bensouda n’est pas fermée à une libération sous condition en faveur de l’ancien président ivoirien et de son ministre. Elle demande ainsi aux juges de la chambre d’appel d’imposer des restrictions à la liberté des accusés et également prendre des mesures pour accélérer la procédure afin de protéger leurs droits.

Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé sont accusés de crimes de guerre et crimes contre l’humanité lors des violences postélectorales qui ont suivi l’élection présidentielle de 2010 en Côte d’Ivoire. Acquittés en première instance par les juges, ils sont encore détenus à la Haye, après un appel de la procureure devant la chambre d’appel.

Source: JDE | publié le 28 Jan 2019

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire